Antennes relais (gsm)

Il n’y a pratiquement plus un endroit en Belgique qui ne soit couvert par le réseau de téléphonie mobile. On peut donc dire que la quasi totalité du territoire belge est pollué par les ondes électromagnétiques !
On compare régulièrement leur émissions à celles des ondes radios.
On oublie de dire que la téléphonie mobile utilise la bande des hautes fréquences et que contrairement aux ondes radios, le signal du gsm est pulsé.
De plus, cette onde haute fréquence est modulée en basses fréquences, ce qui la rends beaucoup plus agressive biologiquement.

Qu’il s’agisse du gsm 900 mhz, 1800 mhz ou du 3G ( 1885 à 2200 mhz), l’influence des antennes est perceptible à plusieurs centaines de mètres.
A l’intérieur des maisons et en fonction de la configuration des lieux, il n’est courant de mesurer des endroits beaucoup plus pollués que d’autres.
Il s’agit de points chauds provoqués par la réverbération de certains matériaux.
Les moyennes d’expositions que les opérateurs avancent pour nous rassurer ne tiennent pas la route dans ce cas.

En ce qui concerne le gsm, même en veille, il établit régulièrement la connexion avec l’antenne la plus proche, il est donc une source de pollution lorsqu’il est placé proche des habitants.

 

Téléphones sans fil DECT

Aujourd’hui la toute grande majorité des téléphones sans fil domestiques sur le marché sont de type DECT.

Un téléphone DECT émet jour et nuit des ondes pulsées à une fréquence de l’ordre de 1880 Mhz. La station de base émet en permanence un signal à une distance d’environ 100 m. L’exposition est maximale lors des communications, tant depuis la station de base que depuis le combiné (effet cumulatif). Tout comme avec un GSM, téléphoner longuement avec un téléphone DECT constitue un facteur de risque important pour la santé.

Les téléphones DECT n’ont pas la faculté d’adapter leur niveau de puissance en fonction de la puissance nécessaire. Par conséquent, la station de base et le combiné émettent en permanence une radiation de même niveau en cours de communication, que l’on soit à 1 m de la station de base ou à 100 m.

 
 

Le babyphone

 

utilise exactement la même technologie DECT et innonde le corp du bébé en permanence et à pleine puissance.

 

Wi-Fi

Le Wi-Fi émet également des ondes pulsées à 2.4 Ghz ou 5 Ghz. Il est utilisé pour les réseaux et Internet sans fil. Avec le développement des boîtiers tout-en-un (Internet + téléphonie ), le Wi-Fi s’invite partout, d’autant plus que les boîtiers sont le plus souvent configurés par défaut avec le Wi-Fi activé, que vous l’utilisiez ou non.

Même si le niveau d’émission d’un Wi-Fi est inférieur à celui d’un DECT, il constitue néanmoins une source importante de pollution électromagnétique.

 
 

WiMax

Dans la même famille que le Wi-Fi , mais beaucoup plus puissante, la technologie WiMax (dans la bande des 3,5Ghz), permettrait d’amplifier la couverture et les débits obtenus avec le Wi-Fi : jusqu’à 45 kilomètres de portée et 10 Mbps de débit. Cette norme réglerait le principal problème inhérent à l’utilisation d’un téléphone Wi-Fi : obligeant à rester à proximité de la même borne pendant un appel. Par ailleurs, elle permettrait de bénéficier d’un accès à l’internet à très haut débit pour les ordinateurs portables.
Cette technologie est un véritable danger pour les personnes situées sur le trajet du faisceau porteur.

Le Bluetooth

 

Le Bluetooth utilise une technologie radio courte distance afin d’établir les connexions entre les appareils électroniques. Il a été conçu dans le but de remplacer les câbles entre les ordinateurs, les imprimantes, les scanners, les claviers, les souris, les oreillettes de GSM ainsi que certains appareils photo numériques.
La bande de fréquence utilisée est de 2,4 à 2,4835 GHz.